Ville de Fort-de-France - Bienvenue sur le site officiel de la ville de Fort-de-France, Ville capitale
Identifiant : 
Mot de Passe :  ou Nouvelle inscription
Jeudi 27 novembre 2014,   | Nous contacter | Newsletter
Vous êtes ici :
Accueil   >>  Culture   >>  Évènements culturels
Grand succès de la première manifestation des 40 ans du SERMAC

Grand succès de la première manifestation des 40 ans du SERMAC  

Edité le : 18 avril 2011
Auteur : Carole CRATER

Un public nombreux, un ciel dégagé, une mise en espace réussie, la commémoration des 40 ans du SERMAC a tenu toutes ses promesses Samedi soir au parc culturel Aimé Césaire. Un parterre d'élus et d'invités de prestige composé entre autres de nombreux maires de l'île, du recteur de l'académie, de la présidente du Conseil Général notamment   devait côtoyer pendant plus de cinq heures plus d'un millier de martiniquais, d'anciens stagiaires du SERMAC, d'anciens et de nouveaux responsables d'atelier échangeant par ci par la sur leurs vieux souvenirs.


sermacEt le fil conducteur de toute la soirée était Aimé Césaire, le poète, le bâtisseur, l'homme politique que la ville de Fort de France et le parti Progressiste Martiniquais commémoraient  avec plus d'éclat cette année, trois ans après sa disparition. Aimé Césaire présent par ses mots et notamment par cette brillante lecture du Cahier d'un retour au pays natal, présent aussi par les siens, nombre d'entre eux avaient fait le déplacement et notamment l'ancien Directeur du SERMAC  Jean Paul Césaire, présent aussi parce que l'idée était de mettre en image en musique et en danse tout  
le cheminement politique d’un Maire qui a conduit à une action culturelle forte. Celle de dire : « Non à l’aliénation en préservant l’ouverture au monde  au moyen des arts ».

Les petits de l'atelier de danses traditionnelles ont ouvert avec brio,  les portes du Parc culturel Aimé Césaire,   comme une sorte de preuve que notre ouverture au monde ne nous prive pas de nous même. Le parcours offert par le SERMAC nous conduira en Inde avec l'atelier danse indienne et en Europe avec Verdi, Rossini et Mozart magistralement interprétés par le duo Ali Balthazard et Stéphanie Lachaise. La mise en espace du parc orchestrée par les plasticiens Hervé Beuze, Daniel Accamah et Valéry Pétris a été particulièrement appréciée du public et singulièrement à des moments clé comme le solo de piano de Christophe Césaire ou dans Paroles de l'arbre quand les mots du Cahier d'un retour au pays natal ou du Moi laminaire descendaient jusqu'au tripe à la lecture théâtrale de Amel Aïdoudi et Aliou Cissé, ou encore quand les œuvres des stagiaires de l'atelier poterie flottaient dans les eaux du fameux bassin de nénuphar.

jetEt la magie du jet d'eau accompagnant la diffusion du documentaire axé sur le Césaire maire de la ville de Fort de France mais bâtisseur dans une vision globale des besoins de toute la population martiniquaise, nous accompagnera jusqu'à tard dans la nuit aux rythmes du tambou bèlè. Dans son discours d'accueil le maire de la ville Raymond Saint Louis Augustin,  saluant le travail réalisé par les équipes successives du service culturel de la ville,  personnel, et membres du Conseil d'exploitation, donnait des garanties de la volonté forte de la municipalité foyalaise de poursuivre l'œuvre d'Aimé Césaire.


C'était "place to be" et dans les allées, ce soir là, on murmurait qu'il serait intéressant de prévoir  un bis pour permettre à tous parents amis, enfants, jeunes et moins jeunes d'assister à cet évènement qui fera date dans l'histoire du SERMAC.
Feuilletez l'album photo de la manifestation

Envoyer par mail
Imprimer